Luminita Feodoroff - Fine Artist

Luminita Feodoroff

Bucuresti - Romania

 
 
 

0

0

0

0

0

 

Luminita Feodoroff

Bucuresti - Romania

Luminita Feodoroff - Fine Artist

Member Since:

October 13th, 2007

Followers:

12

Views:

29,505

Facebook
Twitter
Google+
StumbleUpon
Pinterest

Contact

Join E-Mail List

Visit Website

About Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff
Born in Bucharest, Romania
Education: Design, Painting, Art History
Professor of painting
Member od the Artistic Fund Professional Artists ”Union” Bucharest
Exhibits in the UAP galleries
Publications: Books, :
, Album art, 'Feodoroff-painting' Mircea Deac Art Library Publishing Gutenberg, Gutenberg 2006 Romanian-French bilingual 60p. Mircea Deac:
Lexicon critic and documentary: Painters, sculptors, draftsmen from Romania - XV-XX centuries, Bucharest, Medro 2008.
Art Magazines, Newspapers, etc. Leaflets, flyers, posters.

Works in public and private collections
In the Ireland, United Kingdom,
France, AUSTRIA,Australia, Switzerland, Berlgium, Germany, the Netherlands, Norway, Italy,Greece,
Israel, USA, Canada,, CAMEROON, South Africa ,KUWAIT, Romania

Bucuresti , Romania




MIRCEA DEAC

Luminiţa Feodoroff

En prononçant le nom de Luminiţa Feodoroff on pense au rôle de la couleur dans l’image picturale, et en parlant des flammes de la couleur on les rapproche à cette femme peintre, car sa biographie se résume, dans les grandes lignes, à l’évolution et aux étapes de son œuvre dominée par des harmonies chromatiques.
Mais quelles que soient les étapes, les styles, les sujets, les dimensions de ses toiles, la passion de Luminiţa Feodoroff (née à Bucarest le 4 mars 1953) a toujours été la couleur avec toutes ses harmonies possibles, en rendant des paysages citadins ou bien des images simplifiées dans des synthèses ou composées ingénieusement par l’architecturisation de l’image.

Ce qui est d’intéressant, dans l’observation de ses ouvrages, c’est la découverte de l’autonomie de sa peinture, la tendance de rendre à chaque toile un caractère propre. Une telle autonomie est naturelle et spécifique au climat artistique du XXIe siècle, dont notre artiste est un représentant pleinement reconnu par les critiques et les collectionneurs.
C’est justement ce qui a permis à Luminiţa Feodoroff de dépasser facilement les étapes artistiques connues du XXe siècle, l’impressionnisme, l’expressionnisme, le cubisme, de s’en débarrasser comme de vieux vêtements, comme de quelque chose d’impropre au XXIe siècle et à ses conceptions. C’est ce qui lui a permis de préférer un art rapproché plutôt au fauvisme ou à un abstractionnisme dominé par des symboles contemporains. Elle réussit ainsi une peinture active en tant qu’expressivité picturale, aux pleines significations humaines, facilement accessible au grand public amateur d’art, qui tende essentiellement vers les sens et les connotations supérieures et générales d’une pensée rapprochée en même temps à la nature et à la métaphysique et aux symboles universels.

Luminiţa Feodoroff rend à la couleur une force constructive remarquable par sa mobilité, intensément attractive pour le collectionneur d’art. En ressentant le besoin de peupler frénétiquement la surface de la toile, l’artiste a préféré les grandes dimensions du tableau - des proportions correspondant à ses ambitions de monumentaliser l’image.
Son œuvre s’accomplit par ses tons purs, étalés avec sincérité et sûreté, le plus souvent avec spontanéité et subjectivité, en utilisant une palette d’une virulence extrême des contrastes, multipliés pour arriver à une efficacité visuelle fastueuse.

L’artiste fait preuve d’une inépuisable force d’innovation, en ce qu’elle attribue à la couleur une fonction totalitaire, et même si dans sa spontanéité surgit quelquefois un trait d’irréalisme, lourd d’une fantaisie succulente, elle n’oublie pas que la peinture a aussi une mission humaine, qui s’adresse aux collectionneurs et aux musées et qui reflète et condense les observations et les sentiments dans la réflexion des images et des thèmes utilisés. Ainsi, l’artiste ne manque pas de localiser un paysage, sa description poétisée, dans l’étape qu’on pourrait appeler figurative, qu’il s’agit soit de rendre l’image spontanée d’une rue de l’un des quartiers de Bucarest, soit de dépeindre une fleur ou un portrait, tandis que dans les étapes suivantes on est témoigne d’une opinion qui s’insinue, d’une pensée utopique, transcendantale se transposant dans des couleurs synthétisées et abstractisées. Ce qui l’intéresse dans toutes ses toiles c’est la lumière, c’est le volume, la densité et la consistance de l’image rendue par la couleur, aussi bien que l’atmosphère de l’espace où se déroule la représentation d’un objet ou d’un symbole. Avec leur somptuosité remarquable, c’est naturel que ses toiles aient du succès.
Afin d’illustrer cela et d’arriver à comprendre sa peinture diversifiée dans une multitude de sujets, on passe en revue quelques-uns de ces cycles, dont il y en a qui gardent les traces d’un réalisme impressionniste, d’autres étant représentatifs pour les étapes aux nuances fauvistes, mais relevant tous d’une manifeste tendance vers l’abstractionnisme. Ainsi, on peut citer: Univers humain (Les Yeux), Etats d’âme, Citadines, L’Eglise St. Dimitri, Rue Tonitza, La Rue Française, Arbres, Automne pour les observations réalistes, puis il y a Hypérion, Constellation, La Pluie acide, Underground symphony, Univers, Alchimie, Ailes, Les Lumières de la ville, Danse etc., des tableaux dans lesquels seulement un regard habitué à la manière de Luminiţa pourrait distinguer les nuances des sujets ou même localiser les images dont la précision dépend des observations, des visions, des sentiments et de la sensibilité spontanée de l’artiste.

Dans ses principales lignes de force, la peinture de Luminiţa Feodoroff a la complexité de la lumière exaltée ou, plus précisément, des couleurs claires, frénétiques et virulentes.
La multiplication de l’énergie des antithèses, la rupture des lignes dans des images presque géométriques, le déchaînement du goût de l’artiste pour les syncopes, pour un chromatisme systématique conçu dans des contrastes, ce sont les ressources spécifiques de notre artiste.

Lorsque l’image a pour source d’inspiration la réalité de la ville, la beauté des fleurs, la nature, le portrait d’une femme, généralement l’artiste ne quitte pas la force, le dynamisme, le frénésie des couleurs. Au contraire, en cherchant l’efficacité visuelle des couleurs, souvent improvisées et étalées spontanément, l’artiste les utilise pour augmenter la force d’attrait de l’image. On peur parler dans ce cas de la spontanéité, de l’autonomie de la composition, de l’inattendu de l’image, de la fécondité de la création tout à fait surprenante, des traits qui ont une grande vogue auprès des collectionneurs et du public avisé. Dans les étapes récentes avec des peintures abstraites, l’artiste s’abandonne à l’exaltation des couleurs, s’implique dans leur simplification, utilise le divisionnisme ou le géométrisme, cherche assidûment la synthèse. Et le dessin, le plus souvent linéaire ou géométrique, y contribue.

Luminiţa Feodoroff ne cultive pas un système plastique qui puisse la lier au passé ou aux plus récentes tendances abstraites, elle a une mobilité et une diversité qui relèvent de sa personnalité et sensibilité. L’artiste ne supporte pas des mots comme: agréable, beau, joli, bien que ce soit justement ce que la plupart du public apprécie, car elle recherche la suggestion d’un état, la nouveauté expressive, la rhétorique de l’image. Luminiţa Feodoroff procède à l’analyse des couleurs et de l’espace où elle les place, pour arriver à la somptuosité et à l’ardeur des couleurs.

Dans quelques rares toiles, elle se révèle préoccupée par la figure humaine. Nous sommes les témoins d’un certain genre d’autoportrait, comme dans le tableau Dans les profondeurs de la conscience, celui qui mélange dessin et couleur à l’idée d’espace cosmique. On assiste à l’expression d’une vision presque irréelle sur la figure humaine, de la même façon que dans Cyber Women. Cette fois-ci la figure de la femme donne l’impression de se cacher ou de s’abriter derrière un réseau graphique de lignes. C’est sa manière personnelle de rendre une plus grande force d’impressionner à la figure humaine.
Luminiţa Feodoroff aime aussi les fleurs et se livre à les styliser, elle leur donne des couleurs arbitraires, les simplifie et cherche leur synthèse ou bien elle réalise un simple jeu de couleurs. Ces toiles sont très proches des futurs ouvrages abstraits, elles les annoncent. Mais les dits ouvrages abstraits ne sont que des spectacles, ils apparaissent comme l’arrière-plan des scènes géantes sur lesquelles se déroulent les drames humains. Ce n’est pas surprenant, puisqu’à l’école elle a appris aussi l’art de la scénographie, des décors très amples.

Ce que l’on apprécie dans ses toiles, en dehors de l’unité chromatique et de la composition, c’est surtout leur trait personnel. Luminiţa Feodoroff utilise à cette fin une technique mixte, particulière, constituée d’acrylique, collage, gouache et huile, ce qui lui permet d’obtenir un grande liberté d’improvisation et, finalement, elle arrive à une image caractérisée par la somptuosité et, j’ajouterais, par une certaine onde de mystère qui se dégage de sa création et qui attire le public.
Douée d’un tempérament enthousiaste, distinct, profondément individualisé, ses interprétations se multiplient progressivement, chaque année, et se réunissent grâce à sa passion dominante pour la couleur. L’artiste a une maîtrise toute spéciale d’orchestrer la couleur dans les compositions de grandes proportions.

N’oublions pas qu’animée par le désir de se trouver tout le temps dans le monde des arts, Luminiţa a ouvert une gallérie d’art qu’elle dirige elle-même depuis plusieurs années et qui lui a donné l’occasion de connaître la diversité des manières des artistes du passé ou de nos jours, de déchiffrer le secret de leur technique picturale, de vivre dans un contact permanent avec le monde des collectionneurs, de les connaître les goûts. Ainsi, la gallérie lui a été donc comme une école, à part l’école proprement dite, qui lui a donné la rigueur de la patience pour l’apprentissage des diverses techniques artistiques. Le contact permanent avec quelques maîtres de la peinture bucarestoise a été une autre chance pour elle.
elle finit les cours de l’Ecole d’Arts Plastiques et Scénographie; devenue membre de l’Union des Artistes Plastiques, en 1998, elle a dorénavant la possibilité d’exposer sous l’égide de celle-ci. L’artiste qui l’a charmée le plus et pour lequel elle éprouve une admiration qui s’accorde à ses toiles est le peintre fauviste A. Derain, celui qui, avec lucidité et intelligence, s’est constamment passionné pour la couleur.

Tout un monde sépare la peinture de Luminiţa Feodoroff de l’art roumain du XXe siècle, dont les plus grandes valeurs étaient Grigorescu et Luchian et quelques-uns de leurs successeurs.
Luminiţa connaît – théoriquement – très bien cet art, mais elle appartient à l’avenir, au moment où la peinture est devenue moderne et a rompu avec la tradition. A l’improviste, sans qu’on s’en rende compte, nous avons été les témoins, dans les dernières décennies, d’un phénomène nouveau quant au développement de l’image picturale. C’est curieux – personne n’a imposé aux peintre contemporains ou à Luminiţa Feodoroff de se débarrasser des vieux systèmes et manières, de les jeter comme des haillons.

Luminiţa s’est parfaitement adaptée aux courants spirituels modernes, elle a rompu les barrières artistiques habituelles et, en souriant, elle va à la rencontre de l’avenir avec toute la confiance en ses forces.
Sa peinture actuelle peut être définie par les symboles de l’existence moderne comme la nécessité de l’homme de s’adapter sans cesse aux changements.

Dans son art on trouve toujours des variations entre le plan réel et le plan surréel, entre l’image concrète et le concept, on y trouve une échelle infinie de formes qui se dissolvent dans le plan informel. On ne doit pas considérer l’informel comme une peinture sans forme, car seulement l’absence, le vide manquent de forme. La différence, dans le cas de Luminiţa Feodoroff, se situe entre les formes qui ont une signification, une signification vitale, magique, en harmonie avec les images de la nature, et les formes qui n’ont aucune signification, sans toutefois arriver à être dominées par un effet purement décoratif. Nous touchons là au problème le plus important, celui de la communication, du contact avec le public et les collectionneurs; Luminiţa essaie de résoudre ce problème par un processus de matérialisation, en créant des choses qui ont une existence indépendante, terrestre, par l’expression claire et la force d’extérioriser ses sentiments subjectifs.

Dans chacune de ses toiles il y a un langage qui peut être facilement compris par rapport à la civilisation moderne. Mais dans l’ensemble de ses ouvrages il y a des traits communs qui naissent de la passion pour la couleur et du désir de changement et de développement.

L’art moderne n’est pas un jeu gratuit et frivole. Il a sa propre éloquence psychologique, philosophique et parfois littéraire.
Ce qui domine dans l’art du présent, tout comme chez Luminiţa Feodoroff, c’est la peinture fauviste et abstraite, avec les déformations des apparences du monde extérieur où l’essentiel devient la signification du tableau, l’intention de l’artiste, la considération que la peinture este une surface colorée dirigée d’après les états d’âme. Souvent, le mouvement brusque et rapide de la composition, qui parait ne rien définir, nous oblige à reconnaître et à remarquer la somptuosité de la couleur, une certaine sensibilité et, en essence, l’expression des symboles contemporains correspondant au monde intérieur de l’artiste.

Admirées et sollicitées, les toiles de Luminiţa Feodoroff se sont trouvé facilement les bénéficiaires, en premier lieu parmi ceux qui disposent de grands espaces dans les hôtels, les banques, les institutions, parmi les propriétaires de nouveaux immeubles construits dans un esprit moderne, avec des espaces larges et claires, car ses ouvrages sont de nature à les embellir et à les orner avec une grande générosité artistique.
Les collectionneurs aussi en sont intéressés, car les toiles de l’artiste apportent aux collections vétustes un nouveau souffle de valeur et de beauté.
Ainsi, Luminiţa Feodoroff répond avec succès, par tout ce qu’elle a réalisé jusqu’à présent, aux exigences et aux prétentions artistiques rigoureuses du XXIe siècle, en tant que leur principale représentante, tout en marquant une évolution et un genre qui appartient certainement à l’avenir.



Luminita Feodoroff, contemporary Romanian painter. The paintings exhibited are part of the collection of experimental works of the author, which can not be compared with other artists or art current Universal. The aim is to achieve the artist's work original painting unique.
Thank you for viewing the gallery.























[…] Luminiţa Feodoroff a deux grandes aspirations: de défier les contraintes techniques et de défier les contraintes spatiales. Du point de vue technique, elle échappe à toutes les recettes académiques et à toutes les coutumes spécifiques du métier, de la même façon que, du point de vue de la relation avec l’espace, elle défie la terre, la matière opaque et lourde, elle échappe à la gravitation et à toutes ses conséquences, et en même temps elle rêve d’un monde astral illimité et d’un état continu d’impondérabilité. Quelles qu’en soient les thèmes ou l’état intérieur, sa peinture este une glose sur les hautes espaces du monde céleste, une projection cosmogonique décorative par la délicatesse de l’atmosphère et grave - se confondant parfois à la mélancolie - par la fermeté de la vision et de la touche. […]

Pavel Şuşară






































[…] Ce sont Luminiţa Feodoroff et Ion Mândrescu qui exposent leurs ouvrages de peinture et, respectivement, de sculpture maintenant à « Orizont ». Le titre de l’exposition, Alchimie, est une invitation à admirer une démonstration de virtuosité et d’invention des formes. L’univers explosif de l’artiste peintre – sur lequel ont écrit Mircea Deac, Pavel Şuşară et Tudor Octavian – parait inspiré du Big-Bang primordial; il étonne le public avec son abondance de matières ardentes qui, en bouillonnant incessamment, décrivent des spirales, des ellipses, des cercles, image fidèle d’un cosmos qui est encore vivant, brûlant et qui n’est pas demeuré dans une volumétrie froide. […]

Dan Stanca




View Complete Biography

Artwork Feed

Events Feed

Blog Feed

Luminita Feodoroff Art

Luminita Feodoroff Canvas Prints

Luminita Feodoroff Framed Prints

Luminita Feodoroff Acrylic Prints

Luminita Feodoroff Metal Prints

Luminita Feodoroff Prints

Luminita Feodoroff Posters

Luminita Feodoroff Greeting Cards

Search Within This Portfolio

   |   Images = 246

Next1098765432

[1]

Previous

Luminita Feodoroff - Autumnal

Autumnal

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - The Gate

The Gate

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Light

Light

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - The Tree of Time

The Tree of Time

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Seraphim

Seraphim

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Protectors of the Earth...

Protectors of the Earth...

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Poster

Poster

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - A Love Story

A Love Story

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Light

Light

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Da gloriam Deo

Da gloriam Deo

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Da gloriam Deo

Da gloriam Deo

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Spirit of Carpathian...

Spirit of Carpathian...

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Spirit of Carpathian...

Spirit of Carpathian...

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Sound Temple WW

Sound Temple WW

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - My September

My September

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Dream Of Flying

Dream Of Flying

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Blue steps

Blue steps

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - NIGHT Butterfly

NIGHT Butterfly

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Raven

Raven

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Yellow Raven

Yellow Raven

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Nuit

Nuit

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Autumnal

Autumnal

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff - Autumnal 2

Autumnal 2

Luminita Feodoroff

Luminita Feodoroff -  Little Clown

Little Clown

Luminita Feodoroff

Search Within This Portfolio

   |   Images = 246

Next1098765432

[1]

Previous